Dès 49€ HT / mois
Offre Digitale Freelance

Optimisez la gestion de votre activité
avec  #ComptaCom
et gagnez en temps et en efficacité !

Contactez-nous


J’ai lu et j’accepte la Politique de confidentialité de ComptaCom.

En soumettant ce formulaire vous autorisez ComptaCom à vous communiquer des devis et informations pour votre activité professionnelle. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition, de suppression, de portabilité et de limitation du traitement des données vous concernant. Pour en savoir plus et exercer votre droit, prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Vous souhaitez devenir freelance ,
Vous recherchez un expert-comptable pour vous accompagner ?

Consacrez-vous pleinement à votre activité et libérez-vous des démarches et contraintes de gestion. Confiez-les à des experts.
ComptaCom met à votre service une équipe dédiée, connaissant les problématiques de votre métier et capable de vous proposer des solutions sur-mesure adaptées à vos besoins.

L'offre freelance

Les questions des freelances

Les questions des freelances

Cela dépend. Acheter votre véhicule à titre personnel peut être intéressant dès lors que l’utilisation professionnelle est importante, et qu’elle permet un remboursement des frais non soumis à l’impôt et aux cotisations sociales. A l’inverse, si le fait d’acquérir votre véhicule au titre de votre société peut paraître attrayant, cela ne doit pas occulter une fiscalité défavorable.

Une simulation et une analyse du résultat par un professionnel sont préférables pour faire le bon choix pour optimiser sa rémunération et sa fiscalité.  

Rapprochez-vous d’un expert-comptable !

Certaines charges doivent être intégrées au résultat fiscal de l’entreprise. Au contraire, d’autres peuvent être déduites. Pour cela, elles doivent répondre aux conditions suivantes :

  • Être engagées dans l’intérêt direct de l’exploitation, en lien avec l’objet social de l’entreprise et dans l’objectif de développer son CA (ce qui exclut les dépenses d’ordre personnel) ;
  • Ne pas être excessives, ou fictives ;
  • Être comptabilisées en charges au cours de l’exercice auquel elles se rapportent ;
  • Ne pas être la contrepartie d’une immobilisation, c’est-à-dire d’un élément identifiable du patrimoine de l’entreprise servant son activité de façon durable. A noter : les petits matériels industriels et les matériels de bureau et logiciels peuvent être, par tolérance fiscale, comptabilisés en charges si leur montant reste inférieur ou égal à 500 € HT ;
  • Être acquittées et s’appuyer sur des pièces justificatives comme des factures ;
  • Ne pas être exclues du résultat fiscal par une disposition expresse de la loi.

Voici quelques exemples de frais déductibles :

  • Frais généraux qui découlent de l’activité pratiquée : fournitures, repas, entretien des locaux…
  • Personnel et main d’œuvre ;
  • Loyers des bureaux ;
  • Voiture de fonction ;
  • Frais engagés pour les repas d’affaires, les réceptions, les cadeaux faits dans l’intérêt de l’entreprise ;
  • Cotisations obligatoires ;
  • Frais de représentation (un uniforme par exemple) et frais de déplacement (dans la limite de 80 km aller-retour) ;
  • Rémunérations directes ou indirectes : salaires, indemnités, allocations…
  • Frais de formations ;
  • Achat de matières premières pour une activité de production ;
  • Achat de produits en vue de leur revente, pour une activité commerciale.

Pour les indépendants travaillant à domicile, il est possible, dans certaines conditions, de déduire une QP de son loyer, électricité, box Internet.

En principe, les dépenses sont déduites pour leur montant réel, mais il existe des exceptions. Certains frais peuvent être évalués forfaitairement, notamment les frais correspondant aux dépenses de véhicules.

Vous devez tenir compte de plusieurs paramètres :

  • régime fiscal et statut social du dirigeant ;
  • perspectives d’avenir et de développement ;
  • caractéristiques du projet (nature de l’activité ou nombre d’associés).

Différentes formes juridiques sont possibles, avec leurs avantages et inconvénients. La forme juridique à privilégier dépend de votre projet, du contexte et de vos priorités :

  • mettre des résultats de côté pour vous développer ;
  • optimiser vos revenus après impôts et minimiser la fiscalité et les charges sociales ;
  • avoir une protection sociale élevée ;
  • protéger votre patrimoine personnel.

Les éléments à prendre en compte sont multiples et les conséquences difficiles à évaluer seul. Il est conseillé de faire appel à un expert-comptable qui vous aidera à choisir la forme juridique la plus adaptée aux caractéristiques de votre projet et à vos priorités.

Retrouvez notre simulateur pour comparer la rémunération nette après impôts. (A venir)

Il présente de nombreux avantages :

  • Les démarches de création sont simplifiées. Elles s’effectuent en ligne ;
  • Les obligations comptables sont simplifiées. Elles se résument à la tenue d’un livre des recettes et d’un registre des achats ;
  • Aucun capital minimum de départ n’est exigé. On peut se lancer doucement, sans trop investir ;
  • Le calcul des charges s’effectue à partir d’un bénéfice calculé de manière forfaitaire sur le montant du CA. Il est possible d’opter pour le versement fiscal libératoire de l’IR ;
  • Un micro-entrepreneur relève du régime micro-social simplifié. Ses cotisations sont calculées par l’application d’un taux fixe sur le montant des recettes encaissées.

Mais ce régime présente aussi des inconvénients :

  • Sur le plan juridique, l’entrepreneur est responsable des dettes contractées pour son activité sur ses biens personnels ;
  • Sur le plan fiscal, il ne peut ni comptabiliser en charges sa rémunération pour diminuer son résultat imposable, ni déduire ses charges de fonctionnement. Un entrepreneur avec des charges supérieures au montant des abattements peut donc se retrouver à payer plus de charges et d’impôts qu’il ne l’aurait fait au régime réel.

Pour savoir si le régime micro est fait pour vous, n’hésitez pas à faire une simulation et à vous faire conseiller tout au long de votre activité. Cela est primordial pour optimiser votre situation et votre fiscalité !

Retrouvez notre simulateur pour savoir si le régime micro est intéressant pour vous : https://micro-entrepreneur.compta.com/simulateur/

De nouveaux droits sont venus sécuriser le statut d’indépendant. La Sécurité sociale des indépendants remplace le RSI depuis janvier 2018. La protection sociale des freelances est également gérée, depuis 2020, comme les salariés dans les trois branches du régime général de la Sécurité sociale. Bon à savoir : un salarié qui se lance dans le freelancing ne subit pas de changement de caisse.

Le fonctionnement de l’assurance chômage a également été réformé en 2018. Tout salarié peut bénéficier du droit au chômage après une démission, à partir du moment où il prouve qu’il a un projet de reconversion professionnelle. Les travailleurs indépendants qui préfèrent cesser leur activité peuvent bénéficier de l’allocation des travailleurs indépendants, sous certaines conditions (à consulter sur le site service-public.fr).

Pour la liberté professionnelle et le choix des missions. C’est le principal critère qui motive un indépendant à changer de vie. En se mettant à son compte, il acquiert plus de flexibilité en décidant de sa propre organisation de travail : lieu, horaires, clients et tarifs. Cette liberté professionnelle séduit de plus en plus, tout comme les possibilités de progression de carrière.

Connaître le succès par ses propres moyens est une des raisons d’être du freelance, à condition qu’il garde son sang-froid et priorise ses missions. Une personne à son compte n’a, en effet, pas de patron ou de responsable sur qui compter. Elle doit donc sans cesse se remettre en question, améliorer ses prestations et s’adapter aux tendances du marché pour rester la meilleure dans son domaine.

Se mettre à son compte est également une garantie contre la monotonie, tant les missions diffèrent et les clients changent. De plus en plus d’entreprises font le choix d’externaliser certaines de leurs tâches et de recruter des freelances, ce qui augmente les chances de dénicher des projets valorisants. Enfin, un travailleur indépendant peut optimiser sa situation professionnelle en choisissant la forme juridique la plus adaptée à ses priorités.

Load More

Si vous avez d'autres questions sur la création d'une activité de freelance, n'hésitez pas à contacter nos conseillers.

contactez-nous

Logiciel de comptabilité "Compta.com" offert

  • Logiciel en ligne : pas de mises à jour à faire, pas de sauvegardes. Compta.com se charge de ces contraintes pour vous.
  • Hotline, sans abonnement : besoin d’aide ? Joignez facilement un de nos techniciens. L’assistance par mail est gratuite.
  • Adapté aux besoins des boulangers, pâtissiers : gagnez du temps, les comptes comptables sont déjà créés.

Logiciel compta.com offert

Un logiciel de comptabilité, de facturation et de gestion adapté à vos besoins.

COMPTA.COM OFFERT

Version premium pour nos clients

Version gratuite pour les internautes

  • Écritures comptables automatiques : importez vos relevés bancaires et transformez-les en écritures comptables.
  • Tableau de bord en temps réel : suivez votre chiffre d’affaires, vos charges et votre trésorerie en un clin d’œil.
  • Accessibilité à votre comptabilité 24h/24, depuis votre mobile, votre tablette et votre ordinateur.

Obtenez votre prévisionnel gratuitement pour votre activité freelance

maquette-simulateur-vDEF-04

Établissez votre prévisionnel via notre fichier

  • votre budget prévisionnel
  • vos besoins en financement

Recevez instantanément par mail le fichier prévisionnel gratuit.


J’ai lu et j’accepte la Politique de confidentialité de ComptaCom.

En soumettant ce formulaire vous autorisez ComptaCom à vous communiquer des devis et informations pour votre activité professionnelle. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition, de suppression, de portabilité et de limitation du traitement des données vous concernant. Pour en savoir plus et exercer votre droit, prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.